Appareils Photographiques de A jusqu’à Z

    Marketing

    La photo immobilière

    Appareils Photographiques de A jusqu’à Z

    21/06/2018 immobilier Blog 242 Pas de commentaire

    Quel modèle privilégier pour la photographie immobilière?

    Décorticage d’un appareil photographique

    Tout appareil photo est composé :

    • D’un viseur : qui permet de prendre une photographie en ayant conscience du cadre et du hors champ.
    • D’un objectif (ou lentille) : qui optimise et assure la lumière reçue afin d’interpréter comme il se doit la photographie.
    • D’un capteur : sans celui-ci, vous ne pourriez pas enregistrer et visualiser vos photos sur ordinateur ! CCD pour les compacts et CMOS pour les numériques.
    • D’une chambre noire : son ouverture reçoit la lumière, sa surface « imprime », enregistre celle-ci.
    • D’un obturateur : électronique, mécanique, ou bien les deux ; laisser entrer la lumière et permet de paramétrer la durée d’exposition.

    L’Appareil Compact:

    Il est, à ce jour, l’appareil le plus vendu de par sa taille, sa praticité « tout en un » et sa simplicité d’utilisation. Étant donné qu’il n’est pas composé de viseur, nous avons la possibilité de voir directement la photographie que l’on souhaite prendre.

    Dans le domaine de l’immobilier, celui-ci représente un excellent rapport qualité/prix quant à vos besoins.

    Attention tout de même à prendre le temps de les comparer et de ne pas acheter le premier venu, car ces modèles peuvent présenter des problèmes récurrents tels que l’intégration automatique du flash qui risque de dénaturer la réalité, la mauvaise qualité photographique en cas de faible lumière environnante et l’impossibilité de parvenir aux paramètres de prise de vue.

    Comme tout achat important et ayant pour but de vous apporter satisfaction, demandez conseil et faites vos propres recherches afin de choisir lequel sera vous choisirez.

    Favorisez cette catégorie d’appareil si vous ne possédez pas un smartphone ayant une très bonne qualité photographique.

    Vous en trouverez entre 100 € et 350 €.

    Le Bridge:

    Très semblables à un reflex de premier abord, sa technologie est similaire à celle du compact avec en plus un objectif dit « zoom » (certains modèles vont jusqu’à x 50) qui ne peut être enlevé ou changer.

    De plus, il offre une large palette de possibilités par rapport à son semblable ; le compact. Appréciés par les professionnels, mais pas que, il permet également une meilleure prise en main et donc un meilleur confort lors de la prise photographique.

    Par ailleurs, il permet l’enregistrement au format RAW, ce qui offre la possibilité de pouvoir retoucher les couleurs ou l’exposition une fois sur ordinateur.

    Le Reflex:

    Jusqu’à peu, il était catégorisé comme l’appareil photo pour les « pros » en raison de leur capteur numérique de grande taille et du fait que le viseur soit interchangeable.

    Lorsque vous prenez une photographie, vous voyez directement sur écran la photographie que vous obtiendrez. Cependant, si vous souhaitez un modèle simple et léger, qui permet d’obtenir un cliché en un clic, sans trop de manipulations, passez votre chemin !

    Actuellement, vous avez la possibilité d’en trouver spécialement conçus pour le « grand public » dotés de modes automatiques. Rendez-vous dans des grandes surfaces ou magasins d’électronique type Fnac afin de débuter avec des kits complets.

    Les prix s’étendent d’environ 500 € à plusieurs milliers d’euros…

    L’Hybride:

    À l’inverse du reflex, il ne possède pas de miroir ce qui ne permet pas de visualiser directement le rendu final. Vous pourrez tout de même faire la visée grâce à l’écran, vous permettant de procéder à des réglages contrairement au reflex.

    Il est un bon compromis entre le compact et le reflex en raison de ses objectifs interchangeables, ses différents paramétrages et ses possibilités de personnalisation ; d’autant plus qu’il est moins volumineux et plus léger qu’un reflex.

    Attention, leurs objectifs ne sont pas compatibles avec les modèles reflex, idem pour les marques entre elles.

    Généralement vendu en kit complet, les prix s’élèvent de 400 € jusqu’à 2000 €.

    Action Cam (Sport Cam)

    La « caméra d’action » type GoPro, permet de filmer ou de photographier une action sportive en donnant un certain dynamisme global.

    De ce fait, elle ne convient absolument pas à la photographie immobilière, car ce modèle a un gros défaut : le manque de stabilité !

    D’autant plus, qu’il ne possède pas la finesse nécessaire dans ce domaine professionnel. Ainsi, l’image a tendance à être déformée ; réservant ainsi ce type d’appareil aux activités et exploits sportifs.

    Le Drone:

    Il offre la possibilité de prendre à distance des photographies ou vidéos d’excellente qualité en extrême hauteur ou d’une inclination jusqu’alors impossible ou difficile par exemple.

    De plus en plus prisé ; les émissions de TV de ventes immobilières s’en servent également. Avec un drone, vous avez la possibilité de vous démarquer considérablement de vos concurrents.

    En effet, le drone offre l’opportunité inégalable de mettre en valeur le bien dans son intégralité ; maison, jardin, annexes, piscine, rue, etc. De plus, vous avez la possibilité de prendre une vidéo de l’environnement du bien, dans les cas où celui-ci aurait quelque chose d’exceptionnel.

    Sachez que toute utilisation professionnelle doit être déclarée (et reconduite tous les deux ans) à la DGAC et d’avoir un MAP (manuel d’activités particulières).

    Les Smartphones:

    Quelques années auparavant, nous n’aurions jamais abordé le sujet des smartphones, cependant, leur évolution technologique fulgurante explique que nous en parlons à ce jour.

    Avez-vous vu les récentes publicités Apple, Samsung ou Huawei ? Les smartphones haut de gamme comme tels sont aujourd’hui mis en lumière en tant que « photophone ». Ainsi, la fonction principale d’utilisation se trouve occultée par leur puissance et innovation photographique.

    Ces modèles-là, offrent une qualité exceptionnelle, un mode automatique, un mode scène voir bien souvent un mode expert et pour certains d’entre eux un zoom optique, bien que ceci est plutôt rare et peu opportun dans le cadre de la profession immobilière.

    Cependant, ils n’offrent tout de même pas la même étendue de possibilités qu’avec un vrai appareil photographique en ne proposant pas de distance focale ou d’ouverture.

    De plus, étant donné qu’il est tout de même votre outil de communication, vous ne pourriez pas le prêter à un collègue ou le laisser au sein de l’agence par exemple.

     

    Quel appareil photographique convient donc le mieux pour la photographie immobilière?

    • L’appareil hybride en kit complet, muni de son objectif.
    • Le smartphone haut de gamme si vous en possédez déjà un, en ayant conscience de ses faiblesses et inconvénients.

    Et si vous portez votre préférence vers un autre type d’appareil, souvenez-vous que l’élément primordial est de maîtriser l’ensemble de ses fonctionnalités et possibilités pour pouvoir l’utiliser de façon instinctive afin d’éviter de perdre du temps, de l’énergie et la créativité du moment !

    Dans un prochain article, nous aborderons la position idéale à adopter pour prendre une photographie, les accessoires utiles à son utilisation ainsi que la façon d’entretenir son appareil photographique.

    Sur le même sujet A consulter

    Une mise à jour est en cours, l'espace formation est actuellement en maintenance, merci de votre compréhension.