De nombreux facteurs participent au succès d’une annonce immobilière. Un bon agent immobilier doit savoir rédiger une annonce transaction efficace pour attirer le plus de prospects possible tout en respectant les normes de l’exercice. Voici quelques conseils sur les éléments à mentionner dans vos annonces immobilières.

Une accroche simple, claire et explicite sur le bien

Que fait tout acheteur ou locataire potentiel en consultant une annonce ? Après s’être enquis du prix et avoir regardé les photos (les plus belles, nombreuses et immersives possible), il commence à lire sans forcément vouloir tout consulter. Le but, dès le début, et de le renseigner et de susciter son intérêt.

Ainsi, il est préférable de mentionner d’entrée certaines informations obligatoires dans une annonce :

  • Le type de transaction (vente ou location),
  • Le type de bien (maison ou appartement),
  • L’état du bien (neuf, rénové, travaux à prévoir, etc.),
  • La superficie (en m²),
  • Le nombre de pièces, leur fonction et leur agencement (plain-pied, étages, etc.),
  • Les annexes et les dépendances (cave, sous-sol, balcon, garage, etc.),
  • La localisation du bien (commune, voire arrondissement le cas échéant).

Cela fait déjà beaucoup pour un début, mais s’il est possible de rajouter un détail valorisant sans que ce ne soit trop chargé, il ne faut pas s’en privé ! Le charme de l’ancien, la proximité d’un endroit intéressant… Ces précisions supplémentaires peuvent avoir un impact fort.

Les autres mentions obligatoires

L’agence immobilière dans ses annonces

En plus du type de bien, de son état, de sa composition et de sa superficie, la loi prévoit qu’une annonce immobilière doit obligatoirement présenter :

  • Les résultats du diagnostic de performance énergétique (DPE),
  • Le numéro SIREN (Système d’identification du répertoire des entreprises) de l’agence immobilière,
  • Le numéro RCS (Registre du commerce et des sociétés) de l’agent immobilier.

Remarque : en parallèle des annonces, les agences immobilières ont l’obligation de mettre leurs grilles tarifaires en évidence dans leur vitrine, sur leur site Internet et sur leur stand durant les salons.

L’annonce d’un bien en copropriété

Dans le cadre d’une vente en copropriété, il est impératif de faire savoir aussi :

  • Qu’il s’agit d’un bien en copropriété,
  • Le nombre de lots,
  • Le montant annuel des charges courantes du ou des lots,
  • Les procédures en cours (mesures préventives, plan de sauvegarde, redressement judiciaire, etc.).

L’annonce d’une vente

Pour une vente, les informations suivantes doivent absolument être ajoutées :

  • Si les honoraires sont à la charge du vendeur, puis le prix de vente du bien TTC hors honoraires,
  • Si les honoraires sont à la charge de l’acheteur, puis :
    • Le prix de vente du bien TTC hors honoraires,
    • Le prix de vente du bien TTC honoraires d’agence inclus,
  • Le montant de la commission d’agence (en euros ou en pourcentage),

Toutes ces informations doivent apparaître dans l’annonce d’un bien, quel que soit son usage (habitation, commerce, bureau, garage, cave, parking, etc.), pour le lot entier ou les fractions de lot concernées.

L’annonce d’une location

Pour une location, il faut compléter vos annonces avec les informations suivantes :

  • Le type de location (vide, meublé),
  • Le loyer,
  • Les charges locatives,
  • Le mode de règlement,
  • Le montant du dépôt de garantie,
  • Le montant des dépenses théoriques de chauffage,
  • Le montant TTC des honoraires de l’agence immobilière,
  • Le montant TTC des honoraires pour l’état des lieux.

Des informations complémentaires

Plus un client a de détails, moins il sera surpris lors d’une visite et plus il y a de chance de conclure la transaction avec lui. Voilà pourquoi il est conseillé d’ajouter le plus d’informations à la fois concises et précises. Voici des indications qui peuvent vous permettre de mettre un bien en valeur dans vos annonces.

La localisation du bien

  • Le quartier et ses atouts (résidentiel, parc, tranquillité, etc.),
  • La proximité de tel ou tel transport en commun,
  • Le temps qu’il faut pour rejoindre des lieux intéressants,
  • La proximité des commerces et des services, en précisant lesquels,
  • La proximité des écoles, collèges, lycées et sites d’enseignement supérieur,
  • La taxe foncière dans la commune.

Le bien et sa disposition

  • L’année de construction, voire de rénovation du bien,
  • L’orientation du bâtiment et des pièces (luminosité, etc.),
  • La présence ou l’absence de vis-à-vis,
  • La mitoyenneté ou non,
  • L’accès au bien (escaliers, ascenseur, allée, accès pour handicapés, etc.),
  • La superficie habitable loi Carrez,
  • La taille du jardin et son aspect (clos, arboré, etc.),
  • La taille des annexes et des dépendances,
  • Le caractère constructible et viabilisé d’un terrain.

Les équipements du bien

  • Le système de chauffage (collectif, gaz, électrique, pompe à chaleur, poêle, cheminée, etc.),
  • Le type d’isolation,
  • Le type de vitrage aux fenêtres,
  • Les rangements,
  • Une cuisine équipée ou non,
  • La connexion Internet et son débit.

Le cadre de l’intermédiation

  • La date de disponibilité du bien,
  • Le moyen de contacter l’agence immobilière,
  • Le mode de visite (visite groupée ou non),
  • Le nom du syndic de copropriété, le cas échéant.

Remarque : il est interdit de communiquer des codes d’accès dans une annonce.

Rédiger soigneusement les annonces

  • Privilégier des phrases courtes
  • Pas d’abréviation,
  • Pas de répétition,
  • Une annonce concise (de préférence entre 5 et 10 lignes),
  • Un vocabulaire et une syntaxe simples,
  • Une orthographe irréprochable,
  • Des informations factuelles,
  • Des remarques objectives,
  • Ne pas dissimuler des défauts importants,
  • Sur Internet, prendre en compte le SEO en choisissant de bons mots-clés.
  • En vitrine ou sur papier, utiliser des pictogrammes explicites.

Remarque : pour qu’une annonce soit inattaquable, elle ne doit discriminer aucune catégorie de personnes (origine, sexe, domiciliation bancaire, état de santé, âge, nom de famille, situation familiale, appartenance ethnique ou religieuse, etc.).

Nos dernières formations ALUR :

Partagez cet article :

Panier

Téléchargez notre catalogue

Entrez votre e-mail et obtenez notre catalogue

Téléchargez notre catalogue