Un gestionnaire locatif a pour fonction de gérer un portefeuille de biens immobiliers en location. En tant qu’intermédiaire entre les propriétaires et les locataires, ses missions varient en fonction des mandats qui lui sont confiés. Ses compétences couvrent l’ensemble des tâches nécessaires à la gestion d’une location immobilière, de la sélection des locataires à la clôture de leur dossier après leur départ.

Les missions de gestion locative

Les propriétaires-bailleurs qui donnent un mandat au gestionnaire locatif précisent sur ce contrat les missions qui lui sont confiées, ce qui peut inclure :

  • L’accueil, le renseignement et l’orientation des candidats-locataires, sur les logements qui les intéressent ou vers les logements qui pourraient leur correspondre,
  • La programmation des visites,
  • La gestion locative courante : état des lieux d’entrée, rédaction du bail, suivi des quittancements (reçus de loyers et relances si nécessaire), appels de fonds, état des lieux de sortie, etc.,
  • La gestion des sinistres.

 

En parallèle des missions confiées par mandat, le gestionnaire locatif effectue d’autres tâches :

  • La mise en place et le développement d’un réseau de professionnels en lien avec l’activité (artisans, assureurs, banques, etc.),
  • La préparation de mise en place des mandats (estimation des loyers, établissement et organisation de la signature des mandats de gestion ou de location, etc.).

Bien évidemment, toutes ces missions doivent être réalisées dans le souci d’un strict respect de la législation.

Formation et compétences

Pour effectuer toutes ces missions, il faut faire preuve de polyvalence et avoir acquis des connaissances spécifiques. Pour être recruté à ce poste, il est donc préférable d’avoir obtenu l’un des diplômes suivants :

  • CQP Gestionnaire locatif,
  • BTS professions immobilières,
  • Licence en immobilier,
  • Master en immobilier.

Ces formations donnent l’opportunité d’acquérir les compétences nécessaires à la gestion locative, ce qui inclut notamment les règles concernant :

  • L’immobilier,
  • Les droits et obligations des locataires,
  • Les copropriétés,
  • L’entretien, l’hygiène et la sécurité.

Ces cursus apportent aussi des compétences professionnelles sur :

  • La gestion administrative,
  • La gestion comptable,
  • La négociation et la relation clients,
  • Les techniques commerciales.

Cet ensemble de compétences est exploité au quotidien par les gestionnaires locatifs.

Pour faire ce métier, il faut être organisé, rigoureux et autonome afin de s’adapter à toutes les situations. Le contact humain est primordial, il faut savoir gérer les dossiers et résoudre les problèmes en conservant une qualité d’écoute et de conseil auprès de ses différents interlocuteurs.

Carte professionnelle et cadre professionnel

Il existe plusieurs cartes professionnelles en France, chacune étant obligatoire pour régulariser l’exercice d’un métier précis en lien avec l’immobilier :

  • La carte T pour les agents immobiliers,
  • La carte G pour les administrateurs de biens,
  • La carte S pour les syndics de copropriété.

Le cadre de travail dans lequel évolue le gestionnaire locatif fixe donc la carte professionnelle grâce à laquelle il exerce, sans qu’il soit forcément obligé de l’obtenir lui-même. Différentes structures sont susceptibles de recruter des gestionnaires locatifs :

  • Bailleur public,
  • Agences immobilières,
  • Administrateurs de biens,
  • Entreprises disposant d’un patrimoine immobilier.

En toute logique, les missions de poste dépendent fortement de :

  • la nature des biens gérés (logements, bureaux, entrepôts, etc.),
  • des propriétaires (simple particulier bailleur ou gros investisseur soucieux de rentabilité).

Découvrez notre formation Etre un as en geestion locative ici 

Nos dernières formations ALUR :

Partagez cet article :

Panier

Téléchargez notre catalogue

Entrez votre e-mail et obtenez notre catalogue

Téléchargez notre catalogue